Plus de 100.000 candidats dans l’administration fédérale en 2021

L'administration fédérale est manifestement toujours un employeur de choix : l'année dernière, il y a eu plus de 100 000 candidats, le chiffre le plus élevé depuis cinq ans. Le nombre de postes vacants a également fortement augmenté. C'est ce qui ressort des chiffres relatifs aux sélections organisées par le SPF BOSA en 2021. D'autres chiffres liés à ce domaine fournissent également des conclusions intéressantes.

Plus de vacatures et de candidats

7.308 offres d’emploi ont attiré 104.163 candidats pour un job dans l’administration fédérale. Ces chiffres sont remarquables lorsqu'on les compare à ceux de l'année 2020 marquée par le corona. En 2021, l’administration fédérale comptait au total 21,5 % de postes vacants de plus qu'en 2020.

Derrière les chiffres, il y a un certain nombre de constatations frappantes. 44 % des candidats étaient des hommes, 56 % des femmes et 150 candidats se sont identifiés comme X. Les emplois au sein de l’administration fédérale attirent également principalement des candidats francophones :

Langue candidat Français Néerlandais Allemand
Nombre 68.160 35.849 154
Pourcentage 65,4 % 34,4 % 0,01 %

Un changement dans l'approche de sélection a permis de tester plus de candidats en même temps, ce qui signifie que le nombre de candidats testés est à son plus haut niveau depuis 2017.

Le délai de traitement pour un candidat représentait en 2021, en moyenne 44 jours. Le délai de traitement représente la durée entre la date limite pour postuler pour une fonction et la livraison de la liste de lauréats au service public recruteur.

Quelques chiffres clés pour les sélections :

  2017 2018 2019 2020 2021
Nombre d’offres d’emploi 4.696 5.415 7.612 6.014 7.308
Nombre de candidats 89.872 87.463 93.584 102.432 104.163
Nombre de candidats testés 47.949 46.153 47.226 54.874 62.764
Nombre de lauréats 6.003 8.455 9.212 16.359 18.011
Taux de réussite 13 % 18 % 20 % 30 % 29 %

Certaines offres d'emploi attirent un nombre impressionnant de candidats. C'était le cas pour :

Offre d’emploi Nombre de postes vacants Nombre de candidats
Calltaker centrales d'urgences (101-112) Namur / Liège / Luxembourg en Hainaut / Brabant wallon 50 6.260
Gestionnaire de dossier 50 5.153
Dossierbeheerder 100 2.110
Assistant de Surveillance Pénitentiaire 100 3.883
Penitentiair beambte (gevangenbewaarder) NL 100 2.027
Inspecteur au sein de la Sûreté de l'Etat 150 2.795
Inspecteur bij Veiligheid van de Staat 150 1.711

 

Afin d'accroître l'intérêt pour les emplois au sein de l’administration fédérale, une campagne d’employer branding a également été lancée en 2021. Cette campagne s’intitule : travaillerpour.be. Différentes actions visaient à promouvoir l’administration fédérale en tant qu’employeur, avec des campagnes spécifiques pour les secteurs des soins de santé et de l'informatique. Dans ces secteurs, l’administration fédérale, comme les autres employeurs, a du mal à trouver des candidats pour combler les nombreux postes vacants.

SDepuis 2020, un investissement important a été réalisé dans la poursuite de la numérisation des sélections. Au cours de l'année 2020, marquée par le corona, 11 % des entretiens ont eu lieu en ligne ; en 2021, ce chiffre est passé à 50 %. Les entretiens en ligne offrent un grand confort aux candidats, qui ne doivent plus se rendre à Bruxelles pour l'entretien.

  2020 2021
Entretiens en ligne 2.392 12.096
Total des entretiens 21.013 24.169
% entretiens en ligne 11 % 50 %

Sélections de management

En 2021, 45 sélections pour des postes de management ont été effectuées, pour lesquelles un total de 649 candidats ont postulé. Plus de deux tiers des candidats sont des hommes. Cependant, nous constatons un taux de réussite plus élevé chez les femmes :

  Total % Hommes % Femmes % X
Inscrhijvingen 649 71 % 29 % 0 %
Taux de réussite 32 % 28 % 42 % 0 %

Une étude antérieure sur la diversité dans le cadre de Top Skills a montré que le taux de réussite plus élevé des femmes est principalement dû au fait que les femmes se préparent mieux pour les sélections de management. Elles ne postulent à un poste que lorsqu’elles sont « sûres » de leurs compétences pour le poste, et que leur confiance en elles est suffisamment élevée pour ce poste.

Le nombre de fonctions de management était deux fois plus élevé en 2021 qu’en 2020 :

Année 2017 2018 2019 2020 2021
Offres d’emploi pour des fonctions de management 19 31 29 18 45

Les chiffres plus élevés en 2021 ne sont pas une surprise : pendant la période Covid en 2020, toutes les activités de sélection ont été arrêtées pendant 5 mois.

Plus de mobilité interne

Les collaborateurs de l’administration fédérale peuvent changer d'emploi ou d'organisation au sein de l’administration. Cela peut être temporaire ou pour une période indéterminée. Le nombre de demandes de sélection en vue d'une mobilité interne temporaire (Talent Exchange) a augmenté. Le programme Talent Exchange permet de travailler temporairement et pour une courte période au sein d'une autre organisation fédérale dans une fonction spécifique ou pour un projet spécifique. Après cette période, le collaborateur peut réintégrer son organisation avec l'expérience acquise. La mobilité interne temporaire est en nette progression :

Année 2017 2018 2019 2020 2021
Demandes Talent exchange 39 135 160 130 199

Outre la mobilité via Talent Exchange, les fonctionnaires peuvent également opter pour un emploi temporaire dans le cadre des Special Federal Forces. Il s'agit de postes vacants dans des organisations fédérales qui ont soudainement et temporairement besoin de plus de personnel. En 2020, la CAPAC (Caisse auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage) a fait appel aux Special Federal Forces pour traiter à temps les nombreuses demandes de chômage temporaire suite au corona. En 2021, la Cellule d'appui fédérale a fait appel aux Special Federal Forces, entre autres, pour trouver 3 architectes pour la construction ou la rénovation des bâtiments et infrastructures publics après les inondations.

Année 2017 2018 2019 2020 2021
Nombre d’offres d’emploi Special federal forces 15 9 1 117 25

Plus de candidats issus de l’immigration

Depuis mai 2018, les candidats peuvent indiquer leur origine lors de leur inscription sans aucune obligation. Suivant l'exemple des autorités flamandes, l’administration fédérale utilise la définition suivante :

"Un candidat est d'origine étrangère s'il a une nationalité non belge, s’il a une nationalité non belge à la naissance, ou si au moins un de ses parents a une nationalité non belge. ."

Le nombre de candidats se déclarant issus de l'immigration augmente d'année en année :

Monitoring de l’origine via le C.V. en ligne 2019 2020 2020
Nombre total de candidats issus de l’immigration 15.694 23.149 30.835

 

Ben Smeets, directeur-général Recrutement et Développement du SPF BOSA : " Pourquoi les candidats sont-ils intéressés par les nombreux postes vacants au sein de l’administration fédérale ? Lors des salons de l'emploi, nous entendons toujours que la valeur sociétale du poste est l’argument pour postuler. Nous le constatons également dans les chiffres. Les postes pour les agents des centres d'appels, qui sont traditionnellement des postes compliqués à pourvoir, ont été facilement comblés pour le service 101/112. En outre, le contenu des emplois et la sécurité de l'emploi attirent aussi. "

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles