Raison d'être de la fonction

Le responsable de l’audit interne (RAI) est à la tête du FAI. Il est responsable des actions suivantes :
  • l’organisation, la mise en œuvre et le suivi des activités d’audit interne dans le champ d’application de l’arrêté de création FAI.
  • la réalisation des objectifs d’audit interne,
  • l’assurance de la qualité des activités d’audit interne,
  • le développement des compétences du personnel.
Le RAI assume les missions et responsabilités précitées afin de faire évoluer le FAI pour qu’il devienne un partenaire majeur pour le top management et, via le CAAF, pour le niveau politique en vue d’une bonne gouvernance, d’une gestion performante des risques et d’un contrôle interne optimal. Il prend la responsabilité finale de toute recommandation formulée par l’équipe des auditeurs interne. Vis-à-vis du management, le RAI promeut l’ensemble des recommandations et conseils des auditeurs. C’est ainsi que les organisations bénéficient d’un appui pour la réalisation de leurs missions en recevant de l’assurance raisonnable dans les domaines suivants :

1° la réalisation des objectifs stratégiques et opérationnels ;

2° le fonctionnement effectif et efficient des organisations et l’engagement ciblé et efficient des moyens ;

3° la gestion effective et efficiente des risques ;

4° le respect de la réglementation et des procédures ;

5° la fiabilité des rapports et des informations liés aux aspects financiers et de management;

6° la protection des actifs et la prévention de la fraude.

Contexte de la fonction

Relations internes au sein de l’autorité fédérale : 
  • soumis au contrôle fonctionnel du CAAF
  • respecte les obligations à l’égard du CAAF
  • entretient les relations avec les dirigeants des organisations du domaine d’audit du FAI ainsi qu’avec le Collège des Présidents
  • gère les relations avec les autres fournisseurs d’assurance et de contrôle, et collabore avec eux dans le cadre du principe du single audit
  • conclut des protocoles de coopération en la matière, notamment les protocoles requis conformément aux dispositions réglementaires
  • gère les relations avec les acteurs en matière de contrôle interne au niveau de l’autorité fédérale.
Relations externes à l’autorité fédérale : 
  • gère les relations avec les instances et organes nationaux, européens et internationaux dans le domaine de l’audit, comme l’Institute of Internal auditors, le Service d’audit interne de la Commission européenne, les services d’audit interne auprès des autorités fédérées et ceux actifs dans divers pays (européens), ainsi que les acteurs pertinents en matière d’audit interne au sein du monde académique
  • représente l’autorité fédérale dans le domaine de l’audit lors des colloques européens et internationaux.

Finalités

Finalités permanentes :

Le RAI planifie, pilote et coordonne les activités d’audit interne afin de garantir la mise en œuvre de la stratégie d’audit, tout en assurant l’efficience et l’effectivité des activités d’audit interne.   

Les principales tâches du RAI en la matière sont les suivantes :
  • Le RAI planifie les missions d’assurance et de conseil sur la base de l’analyse des risques qu’il réalise, en tenant compte des objectifs des organisations. Il planifie ces missions selon des règles, processus et procédures fixées dans un manuel d’audit. Lors de la réalisation de l’analyse des risques et de l’établissement du planning d’audit, le RAI peut utiliser l’analyse des risques des fonctionnaires dirigeants des diverses organisations. Il consulte également les acteurs pertinents ; cependant, le planning définitif repose sur une analyse des risques propre afin de garantir l’indépendance des activités d’audit. Le RAI élabore un plan d’audit pluriannuel qui définit les priorités et activités d’audit. Il établit en outre un plan d’audit annuel qui s’inscrit dans la lignée de ce plan pluriannuel. Le plan pluriannuel est à tout le moins réexamine chaque année afin de prendre en compte l’évolution des risques et les éventuels nouveaux risques.
  • Le RAI évalue, à l’occasion de l’établissement du plan d’audit, la valeur ajoutée qu’offrent les missions d’audit pour l’organisation. Il fait preuve de flexibilité et anticipe les changements éventuels dans le monde de l’audit et/ou les besoins des fonctionnaires dirigeants ; il étudie et apporte les ajustements requis lorsqu’ils se révèlent opportuns et les communiques au CAAF.
  • Le RAI assure l’audit des processus transversaux et spécifiques à chaque département.
  • Le RAI veille à une composition flexible des équipes d’audit en fonction des besoins et de l’expertise requise et compte tenu des connaissances et expériences spécifiques des auditeurs. Il fait appel à l’expertise externe pour des missions spécifiques pour lesquelles l’expertise requise n’est pas présente au sein du service. Dans cette optique, il respecte les procédures légales et réglementaires (marchés publics), ainsi que les limites des moyens disponibles.
  • Le RAI coordonne les tâches administratives du FAI. Il fixe les procédures en matière de gestion du département et des missions d’audit, d’archivage et de destination des documents du service. Il tient compte à cette fin des dispositions légales et réglementaires en matière de publicité de l’administration et d’archivage.
  • Le RAI renforce l’efficacité et l’efficience des activités d’audit en assurant le niveau de qualité, conformément aux normes en vigueur. Il organise le suivi permanent des prestations et les évaluations nécessaires au contrôle de la qualité. Pour atteindre cet objectif, il élabore un Quality Assurance and Improvement Program (QAIP).
Le RAI assume la responsabilité finale des missions d’audit réalisées et des rapports d’audit émis de façon à garantir la qualité des activités d’audit interne en conformité avec les normes IIA.

Les principales tâches du RAI en la matière sont les suivantes :
  • Le RAI supervise les activités d’audit interne et dirige les missions ou y collabore lorsqu’il l’estime nécessaire.
  • Le RAI s’assure que les activités d’audit interne sont exécutées avec professionnalisme et conformément aux normes de l’IIA. Il garantit le traitement confidentiel des informations.
  • Le RAI établit un code de conduite à l’intention des membres du personnel du FAI. Il s’assure que les membres du personnel en connaissent et respectent le contenu.
  • Le RAI met au point les procédures et processus requis en vue de la validation des rapports finaux et de leur transmission aux parties concernées, comme décrit dans la charte d’audit.
  • Le RAI assure le suivi périodique du rapportage que fournit le fonctionnaire dirigeant concernant l’implémentation et la mise en œuvre du plan d’action qu’il a rédigé, afin de répondre aux constats et recommandations du FAI lors d’audits précédents menés dans son organisation.
Le RAI transmet les informations, rapports, comptes rendus et documents requis au CAAF afin de permettre à ce dernier d’assumer sa responsabilité à l’égard de ses missions telles que définies selon l’AR du 17 aout 2007 portant création du Comité d’audit de l’Administration fédérale (CAAF). 

Les principales tâches du RAI en la matière sont les suivantes :
  • Le RAI soumet le plan d’audit pluriannuel et le plan d’audit annuel à l’accord du CAAF.
  • Le RAI fait rapport périodiquement au CAAF sur la réalisation du plan d’audit, les résultats des missions d’audit et les difficultés éventuelles rencontrées par le service.
  • Le RAI rapporte au CAAF les problèmes potentiels susceptibles de mettre en péril l’objectivité et l’indépendance du FAI.
  • Le RAI présente au CAAF les protocoles conclus avec les acteurs du contrôle externe.
Le RAI fournit des informations relatives aux activités d’audit interne aux autres fournisseurs d’assurance et aux conseillers et coordonne avec eux les activités d’audit. Il partage informations et expériences avec d’autres acteurs afin de promouvoir et de réaliser le principe du single audit, de garantir une couverture adéquate du domaine d’audit, d’éviter des duplications de travail et d’échanger les bonnes pratiques. 

Les principales tâches du RAI en la matière sont les suivantes:
  • Le RAI mène des concertations avec la Cour des Comptes, l’Inspection des Finances, et d’autres acteurs concernés à propos des activités d’audit prévues afin de garantir l’efficacité et l’efficience des activités d’audit.
  • Le RAI communique les informations pertinentes aux autres acteurs de l’assurance afin de promouvoir le principe du single audit.
En tant que dirigeant du FAI

Le RAI poursuit l’élaboration des structures substantielles et organisationnelles créées lors de l’instauration du FAI et ce, afin de faire évoluer le FAI en une organisation moderne, innovante et performante. 

Les principales missions du RAI en la matière sont les suivantes : 
  • Le RAI développe les outils, systèmes et méthodes de travail nécessaires pour planifier, réaliser et assurer le suivi des audits de manière adéquate.
  • Le RAI veille à ce que l’expertise disponible au sein du FAI soit exploitée de manière optimale et approfondit les connaissances et l’expertise selon les besoins du service et de ses acteurs.
  • Le RAI assure l’implémentation et l’optimalisation du FAI afin d’auditer aussi bien les processus, activités et procédures transversales que les processus, activités et procédures spécifiques aux départements. Il met au point l’organisation (structures verticale et horizontale) la plus appropriée en vue de de mener les activités d’audit interne de manière efficace et efficiente. Cette organisation doit permettre de tisser des liens étroits avec les organisations à auditer.
  • Le RAI assure le contrôle de la qualité au sein du FAI. Ce contrôle de qualité vise à évaluer l’efficacité et l’efficience des activités d’audit interne et de l’organisation du FAI, ainsi qu’à identifier les possibilités d’amélioration.
  • Le RAI fixe les règles et procédures selon lesquelles doivent être organisées les activités d’audit.
Le RAI assure la gestion des moyens en personnel, financiers et autres du FAI, afin d’organiser les activités d’audit de la façon la plus efficace et efficiente possible. 

Les principales missions du RAI en la matière sont les suivantes: 
  • Le RAI gère les moyens qui lui sont octroyés. Si les moyens alloués au FAI s’avèrent insuffisants, le FAI en avise le CAAF.
  • Le RAI confectionne annuellement le budget et le plan de personnel.
  • Le RAI prévient toute incompatibilité et tout conflit d’intérêts potentiel le concernant ou du chef des auditeurs, grâce à la mise en place de mécanismes de prévention et à la rédaction d’un registre consignant les conflits d’intérêts et incompatibilités potentiels. Le RAI veille à l’indépendance des auditeurs internes.
  • Le RAI respecte la déontologie requise par la fonction, dans le respect du code déontologique des agents de l’état et du code éthique de l’IIA.
  • Le RAI est responsable de la planification et du suivi adéquats de l’utilisation des moyens en personnel et financiers.
Le RAI accompagne, appuie et stimule les collaborateurs dans l’exécution des activités d’audit interne et dans leur développement professionnel, afin de faire du FAI un employeur attractif qui motive ses collaborateurs et garantit le fonctionnement optimal des activités d’audit interne. 

Les principales missions du RAI en la matière sont les suivantes: 
  • Le RAI élabore un plan annuel de formation visant à assurer et à stimuler le niveau de compétence des collaborateurs.
  • Le RAI est chargé de la gestion des compétences et de l’évaluation des collaborateurs.
  • Le RAI est chargé de motiver, de stimuler et de diriger les collaborateurs, et veille à ce qu’ils reçoivent le feedback nécessaire sur leur façon de travailler.
  • Le RAI encourage l’esprit d’équipe et veille au partage des connaissances et de l’expérience au sein du FAI.
En tant qu’expert/spécialiste

Le RAI est la personne de référence s’agissant de toutes les questions ou applications concernant l’audit interne. 

Les principales missions du RAI en la matière sont les suivantes:
  • Le RAI assure le renforcement ou la consolidation de son niveau de connaissances par le biais de la formation continue. Il suit l’évolution des normes, applications et techniques nationales et internationales en matière d’audit, se tient informé des bonnes pratiques, réalise des benchmarks et consulte la littérature spécialisée. Il suit les réglementations nationale et internationale, l’organisation interne des départements relevant de l’univers d’audit et les évolutions sociétales susceptibles d’influencer la stratégie et le fonctionnement opérationnel de l’environnement de contrôle, le monde de l’audit, les domaines à analyser, ainsi que l’approche du FAI.
  • Le RAI assure le suivi de l’évolution de la stratégie et des principales activités des organisations qui font partie intégrante du domaine d’audit du FAI.
  • Le RAI est chargé du partage des connaissances au sein du FAI, de la formation et de l’accompagnement des collaborateurs.
  • Le RAI est le représentant du FAI aux niveaux national et international.
Finalité temporaire : 
  • Dans les six mois qui suivent son entrée en fonction, le RAI élabore un projet de contrat d’administration et le présente aux ministres compétents.

Plus d'infos

Plus d’informations sur le contenu de la fonction peuvent être obtenues auprès de :

Tiffany Bidoul
Attachée P&O SPF Chancellerie du Premier Ministre
Tél. : 02/501.03.70
E-mail : Tiffany.bidoul@premier.fed.be

Plus d’informations sur la procédure de sélection et sur le statut (rémunération,...) peuvent être obtenues auprès de Topteam@bosa.fgov.be
Le Service fédéral d’audit interne (FAI) a été créé par l’arrêté royal du 4 mai 2016 visant à créer le Service fédéral d’audit interne (ci-après dénommé « arrêté de création FAI »).

La mission du FAI consiste en la création de valeur ajoutée pour les entités fédérales qui relèvent du champ d’application de l’AR FAI. Cette valeur ajoutée est créée en menant des missions d’ assurance, et des missions de conseils, ces 2 types d’activités sont fondées sur une approche orientée risques. La structure du service a été alignée sur cette mission tout en prêtant une attention particulière au flux d’informations, entre autres concernant les préoccupations exprimées par le management des organisations concernées.  
Le FAI assure une activité d’audit indépendante et objective qui donne aux entités fédérales concernées une certaine assurance sur le degré de maîtrise de leurs opérations, leur apporte des conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée. Le FAI aide ces entités à atteindre leurs objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle et de gouvernance et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité.

Les activités d’audit interne sont menées conformément aux normes reconnues à l’échelle internationale et fixées par l’Institute of Internal Auditors (IIA). Le FAI est soumis à l’autorité du Comité d’audit de l’administration fédérale (CAAF). Les activités d’audit sont menées conformément à une Charte d’audit et un manuel d’audit.

Envergure :

Le FAI compte à l’heure actuelle 43 collaborateurs. Il recrute pour l’instant encore des talents  pour atteindre le nombre de 50 collaborateurs.

Budget

Le budget (frais de personnel/de fonctionnement) du FAI est fixé à+/- 5.430 K€ (budget 2021). 

COMPÉTENCES

COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES À LA FONCTION

  • Disposer d’une bonne connaissance de la fonction de l’audit interne. 
  • Disposer d’une bonne compréhension de l’environnement administratif et politique de l’autorité fédérale.
  • Disposer d’une bonne connaissance des acteurs impliqués dans le processus décisionnel en vigueur au sein de l’autorité fédérale. 
  • Disposer d’une bonne connaissance des méthodes et techniques de management (p.ex. la gestion de projet), des principes de performance management et des outils de gestion y afférents, comme les tableaux de bord
  • Disposer d’une connaissance approfondie du cadre normatif de l’audit interne, du contrôle interne et des normes de qualité internationales qui alliée à une attention constante pour la qualité doit permettre de délivrer des services d’audit interne au plus haut niveau de professionnalisme. 
  • Disposer d’une bonne compréhension des modèles en matière de gestion et d’analyse des risques et de contrôle interne, des méthodes en matière d’audit, ainsi que des acteurs des chaînes de contrôle des organismes publics.

COMPÉTENCES GENERIQUES EVALUEES LORS DE L’ASSESSMENT INFORMATISE

L'assessment informatisé organisé pour les classes de pondération 4 et 5 évalue les compétences suivantes :
  • Influencer
  • Construire des réseaux
  • Diriger des équipes
  • S'auto-développer
  • Innover
  • Gérer le service
  • Atteindre les objectifs.

COMPÉTENCES GÉNÉRIQUES EN MANAGEMENT ET DIRECTION ÉVALUÉES LORS DE L'ÉPREUVE ORALE

Mode de pensée 
  • Esprit analytique
  • Esprit flexible et innovant
  • Vision et capacité d’intégration.
Mode de gestion des ressources humaines 
  • Coaching, motivation et développement du personnel
  • Direction de groupes.
Interaction avec l’environnement 
  • Collaboration à et développement de réseaux
  • Orienté citoyen, client interne et société.
Objectifs 
  • Sens des responsabilités
  • Réalisation des objectifs
  • Persuasion et négociation.
Divers 
  • Communication orale et écrite
  • Loyauté et intégrité.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Les conditions de participation sont une exigence absolue pour participer à une procédure de sélection de Selor.

A la date limite d’inscription, vous devez 
  • être porteur d’un diplôme de base de 2ème cycle (par exemple licencié/master) de l’enseignement universitaire ou de l’enseignement supérieur de type long (à télécharger dans votre compte « Mon Selor ») ou être titulaire d’une fonction de niveau A (arrêté de nomination à télécharger dans votre compte « Mon Selor »).
  • ET avoir une expérience de management d’au moins 6 ans ou avoir une expérience professionnelle utile d’au moins 10 ans (à démontrer dans les rubriques spécifiques, dans votre compte « Mon Selor »).
    • Par expérience en management il y a lieu d’entendre une expérience en gestion au sein d’un service public ou d’une organisation du secteur privé. Les années prestées au moins en qualité de titulaire d'un grade de rang 13 et les années prestées au moins dans la classe A3 sont prises en considération pour le calcul des six ans d'expérience de management.
    • Par expérience professionnelle utile, il y a lieu d’entendre une expérience pertinente dans au moins deux des domaines suivants : l’audit des systèmes d’information, l’audit de performance, l’audit opérationnel, l’audit qualité, ou l’audit financier.

EQUIVALENCE ET LANGUE DU DIPLÔME

Lorsque la possession d’un diplôme est requise : 
  • Vous pouvez également participer lorsque votre diplôme a été délivré anciennement mais correspond à l’un des diplômes précités.
  • Vous participez sous réserve lorsque
    • vous avez obtenu votre diplôme dans un pays autre que la Belgique et vous n’avez pas encore obtenu l’équivalence de votre diplôme ?
      Adressez-vous dès maintenant (la procédure étant relativement longue), auprès du Ministère de la Communauté française (02/690.80.00) et envoyez-la à Selor.
    • vous avez obtenu votre diplôme dans une langue autre que le français :
      vous pourriez être amené à présenter un examen linguistique chez Selor pour attester de votre connaissance de la langue française, préalablement à la sélection. Vous devez alors vous inscrire en ligne.
Vous n'êtes pas certain que votre diplôme vous donne accès à la sélection ou vous ne savez pas si vous devez passer un test linguistique ?
Renseignez-vous avant la date limite d'inscription auprès de la personne de contact de Selor (voir 'Données de contact Selor').

CONDITIONS DE TRAVAIL

Salaire annuel brut, déjà adapté à l'index actuel: 127.416,50 euros (Bande salariale 4)

La bande/classe de salaire détermine le niveau de la fonction. Il y a lieu de ne pas confondre le groupe auquel appartient la fonction (fonction de management -1, fonction de management -2, fonction de management -3) et le niveau fixé sur base de la bande/classe de salaire.

EXIGENCES LINGUISTIQUES

Pour pouvoir exercer cette fonction de management/d’encadrement, vous devez, au plus tard six mois après votre désignation, sous peine de fin prématurée de votre mandat, fournir la preuve 
  1. de la réussite du test Art 11 bis portant sur la connaissance de la deuxième langue, adaptée à une tâche qui doit assurer le maintien de l'unité de jurisprudence ;
  2. ET de la réussite du test Art 10 bis relative à la connaissance fonctionnelle de la deuxième langue.  Cette connaissance fonctionnelle de l'autre langue, adaptée à l'évaluation, vise une connaissance orale active et passive ainsi qu'une connaissance écrite passive de cette langue (lecture et analyse de textes complexes), dans le but d’améliorer la communication et la collaboration entre le management, l'évaluateur et ses collaborateurs.
Vous gagneriez donc à vous inscrire sans tarder aux tests linguistiques, parallèlement à la sélection par exemple, afin de compléter votre dossier et de pouvoir satisfaire à terme aux exigences linguistiques liées à cette fonction. 
Vous trouverez davantage d’informations en suivant les liens ci-dessus.

ATTENTION : 
  • Vous devez d’abord passer et réussir le test relatif à l’unité de jurisprudence (Art 11 bis) et ensuite le test relatif à la connaissance fonctionnelle (Art 10 bis). Vous devez impérativement respecter cet ordre.
  • Il vous est vivement recommandé de vous inscrire dès à présent à ces tests.
    • Si vous échouez à l’article 11 bis (unité de jurisprudence),  vous pourrez le représenter sans période de développement de compétences
    • Si vous échouez à l’article 10 bis (tâche d’évaluation), vous ne pourrez pas le présenter à nouveau durant les trois mois calendrier qui suivent la notification du résultat (période de développement).  Cette période vous permettra de développer vos compétences linguistiques.
Dispenses : 
Si vous êtes titulaire d’un certificat linguistique Art 7. Niveau A (connaissance approfondie), article 7 niv. B (connaissance approfondie) ou article 12 (connaissance suffisante de la deuxième langue), vous êtes dispensé de ces épreuves. 
Si vous avez deux diplômes de niveau A (licence/master/doctorat), l’un établi en français et l’autre établi en néerlandais, contactez linguistique@selor.be pour demander un examen des possibilités de dispense basée sur un diplôme.
Inscription : 
Allez dans Mes tests linguistiques dans Mon Selor et choisissez : 
  • Affaires administratives
  • La langue de votre diplôme
  • La langue dans laquelle vous souhaitez être testé. Veuillez noter que ce test n’existe que pour certains employeurs fédéraux établis dans la Région de Bruxelles-Capitale : il n’existe donc que pour le français et le néerlandais.
  • « Article 11 bis » ou « Article  10 bis ».

CONDITIONS D'AFFECTATION

Si vous êtes lauréat de cette sélection, vous devrez remplir les conditions suivantes à la date d'affectation : 
  • être belge ou ressortissant d’un autre État faisant partie de l’Espace Économique Européen ou de la Suisse
  • jouir des droits civils et politiques
  • avoir une conduite répondant aux exigences de la fonction visée.
  • Consultez régulièrement l'onglet ‘Mes procédures de screening’ de votre compte en ligne Mon Selor afin de vérifier si les inscriptions aux épreuves sont ouvertes. 
    Convocations : Attention ! Les invitations aux épreuves se font exclusivement par courrier électronique et/ou votre compte « Mon Selor ».
     
  • Vous aurez la possibilité de vous inscrire aux épreuves uniquement pendant la période d’inscription mentionnée dans l’onglet ‘Mes procédures de screening’. Passé ce délai, si vous n’êtes pas inscrit, votre candidature ne sera dès lors plus prise en considération pour cette sélection.
  • Si vous ne pouvez pas vous présenter à la session de tests informatisés/Assessment informatisé/épreuve orale à laquelle vous vous êtes inscrit, vous devez vous désinscrire au plus tard 1 heure avant le début du test. Cependant, pour des raisons d’organisation, nous vous invitons à vous désinscrire au plus tard la veille de l’épreuve.  Pour ce faire, dans votre compte en ligne, cliquez sur le lien d'annulation qui se trouve juste à côté de la date que vous avez choisie. Vous pourrez alors choisir une autre session, pour autant que d'autres sessions soient encore disponibles et que la période d'inscriptions à ces tests ne soit pas expirée.
  • En cas de problème lors de votre inscription à une épreuve, veuillez prendre contact avec la personne de contact mentionnée dans la rubrique « Données de contact Selor » le plus rapidement possible et au plus tard 2 jours ouvrables avant la date de l'épreuve.
  • Si vous ne vous inscrivez pas ou ne vous présentez pas à une épreuve, nous ne tiendrons pas compte de votre candidature pour la suite de la procédure.

TESTS DE SÉLECTION

PRÉSÉLECTION

Selor décide si les candidats satisfont aux conditions générales et particulières d’admissibilité exclusivement 
  • sur base du diplôme et/ou arrêté de nomination figurant dans votre compte « Mon Selor »,
  • sur base des rubriques spécifiques à cette fonction de management (expérience requise) que vous avez complétées dans votre compte « Mon Selor ».
Selor ne prend en considération que ces informations telles qu’elles figurent dans votre compte « Mon Selor » à la clôture de l’appel à candidature.

ASSESSMENT INFORMATISÉ : ENVIRON 4 HEURES

Les candidats déclarés admissibles présentent une épreuve d'assessment informatisée qui mesure les compétences managériales génériques et qui est adaptée au niveau comprenant les classes 4 et 5 de pondération. Pour information, l’arrêté royal définit trois niveaux : 
  • 1° le niveau comprenant les classes 6 et 7 de pondération
  • 2° le niveau comprenant les classes 4 et 5 de pondération
  • 3° le niveau comprenant les classes 1, 2 et 3 de pondération.
L’assessment informatisé comprend deux tests, à savoir un exercice de bac à courrier et un test de jugement situationnel.

Vous avez réussi si vous obtenez au moins 50 points sur 100.
Vous avez réussi cette épreuve d’assessment ?
Vous pourrez présenter l’épreuve orale. 
Vous recevez une dispense pendant deux ans comptés à partir de la date de la réussite de l’épreuve. Cette dispense est valable pour toute autre fonction de management de niveau équivalent ou inférieur.
Vous n’avez pas réussi l’assessment informatisé ?
Vous ne pourrez pas présenter l’épreuve orale. 
Vous recevez une période de développement de compétences de six mois à dater du jour de la présentation de cette épreuve. Durant cette période, vous ne pouvez plus présenter un assessement informatisé d’un niveau équivalent ou supérieur.
Vous êtes titulaire d’une fonction de management ou d’encadrement de niveau équivalent ou supérieur au niveau de la fonction postulée ?
Vous êtes dispensé de l’assessment informatisé.

ENTRETIEN + TEMPS DE PRÉPARATION: ENVIRON 3H

Cette épreuve a pour but, au départ d'un cas pratique ayant trait à la fonction de management à pourvoir, d’évaluer tant les compétences spécifiques à la fonction à exercer que les aptitudes managériales requises à l'exercice de cette fonction. Vous disposerez d’un temps de préparation.
Feed-back
Votre demande de feed-back doit se faire par écrit, dans un délai de 2 mois à partir de la date d'envoi des résultats finaux (loi du 11 avril 1994 sur la publicité de l’administration). Vous pouvez notamment prendre connaissance des résultats de vos tests informatisés.

Représentants syndicaux 
Toute organisation syndicale représentative a le droit de se faire représenter par un délégué auprès du jury de chaque séance de sélection organisée par Selor. Les délégués syndicaux sont tenus à la discrétion quant aux faits et documents à caractère confidentiel.

En tant que personne présentant un handicap, un trouble ou une maladie, vous pouvez bénéficier des mesures suivantes: 

  • demander des aménagements raisonnables de la procédure de sélection. Vous devez mentionner ceci au moment de l’inscription à la sélection, via ‘Mon Selor’, dans votre C.V. en ligne sous la rubrique ‘Données personnelles’. Donnez-nous un maximum de détails sur les difficultés que vous rencontrez et indiquez-nous également les aménagements qui pourraient vous aider à les surmonter (par exemple : grand écran, programme de synthèse vocale, …).

    Procédure
    Etape 1 : cochez l’option « Je souhaite bénéficier d'aménagements raisonnables»
    Etape 2 : décrivez votre handicap/trouble/maladie
    Etape 3 : téléchargez une attestation de votre handicap/trouble/maladie (en cas de problème prenez immédiatement contact à l’adresse suivante : diversity@bosa.fgov.be
    Etape 4 : cochez les adaptations raisonnables dont vous souhaiteriez pouvoir bénéficier et expliquez pourquoi vous pensez avoir besoin de ces adaptations.

    Important : Les étapes 1 à 4 (incluse) doivent impérativement être entièrement en ordre au moment où vous postulez et avant de choisir une date de participation (sinon votre dossier ne pourra pas être analysé et aucun adaptation raisonnable ne pourra être prévue)
  • demander à Selor d’informer votre futur employeur sur vos besoins en adaptation de poste de travail. Si tel est votre souhait, contactez diversity@bosa.fgov.be dès que vous savez où et quand vous commencez à travailler afin de recevoir le formulaire de demande correspondant.
Téléchargez également votre attestation officielle et valide de votre handicap au moment de l’inscription à la sélection. 

Plus d’information sur notre gestion de la diversité ? 
Vous trouverez davantage d’informations à propos de notre politique d’égalité des chances sur www.selor.be -> Egalité des chances. Vous pouvez également contacter diversity@bosa.fgov.be.

ET APRÈS LA PROCÉDURE DE SÉLECTION ?

Au terme de l'épreuve orale et de la comparaison des titres et mérites, les candidats sont inscrits 
  • soit dans le groupe A « très apte »,
  • soit dans le groupe B « apte »,
  • soit dans le groupe C « moins apte »,
  • soit dans le groupe D « pas apte ».
Cette inscription est motivée. Dans le groupe A et dans le groupe B, les candidats sont classés. Selor communique le résultat de la procédure conformément à l’Arrêté royal du 29 octobre 2001 relatif à la désignation et à l’exercice des fonctions de management dans les services publics fédéraux et services publics fédéraux de programmation. L’autorité compétente organise un entretien complémentaire avec les candidats du groupe A «très apte». Après épuisement du groupe A, cette procédure se répète avec les candidats du groupe B «apte». Le recrutement se fera dans le strict respect des lois coordonnées sur l'emploi des langues en matière administrative.
Vous pouvez postuler jusqu’au 15/09/2021, date limite d'inscription. 
  1. Si vous ne disposez pas encore de compte « Mon Selor », veuillez en créer un et complétez votre « cv en ligne ». N’oubliez surtout pas de télécharger le diplôme requis et/ou l’arrêté de nomination requis (voir la rubrique « Profil »/« Conditions de participation » de l’appel à candidature. Vous trouverez d’autres informations sur le site de Selor.
  2. Posez votre candidature en ligne via votre compte 'Mon Selor' et complétez les rubriques spécifiques à la fonction de management exclusivement dans la langue de la procédure de sélection (dans ce cas, en français). 
    Attention, sauvegardez régulièrement votre travail ! Après 15 minutes sans changement sauvegardé, votre compte se fermera automatiquement pour des raisons de sécurité. Un message général d’erreur apparaîtra et les données encodées seront perdues. Ceci pour éviter que quelqu’un qui a accès à votre ordinateur puisse accéder à votre compte.
  3. Lorsque vous avez complété les rubriques spécifiques et cliqué sur le bouton « Sauvegarder », n’oubliez pas de valider votre candidature en cliquant sur le bouton « Valider ma candidature » (en haut de l’écran). Attention ! ce bouton apparaît seulement lorsque vous avez mentionné suffisamment d’années d’expérience au regard des conditions de participation.
Vous pouvez modifier votre C.V. et les rubriques spécifiques à la fonction postulée jusqu’à la date limite d’inscription. Dans ce cas, n’oubliez pas de sauvegarder votre candidature après chaque modification dans « Mon Selor ». Selor décide si les candidats satisfont aux conditions générales et particulières d’admissibilité exclusivement
  • sur base du diplôme et/ou arrêté de nomination figurant dans votre compte « Mon Selor »,
  • sur base des rubriques spécifiques à cette fonction de management (expérience requise) que vous avez complétées dans votre compte « Mon Selor ».
Selor ne prend en considération que ces informations telles qu’elles figurent dans votre compte « Mon Selor » à la clôture de l’appel à candidature.

Vous ne pouvez pas postuler via fax, e-mail ou tout autre moyen de communication.

Faute de respecter cette procédure, votre candidature ne sera pas prise en considération.

Comment télécharger votre diplôme et/ou arrêté de nomination ? 
Vous pouvez télécharger votre diplôme et /ou arrêté de nomination dans votre C.V. en ligne (avant la date limite d’inscription) dans l’un des formats suivants : PDF, DOC, DOCX, JPG ou TIF. La taille du fichier ne doit pas dépasser 8 MB. Si vous ne parvenez pas à télécharger ces documents, vous pouvez également en envoyer une copie à la personne de contact chez Selor (voir la rubrique ‘Données de contact Selor’) en mentionnant votre numéro de registre national, votre nom, votre prénom et le numéro de la sélection.
Selor mène une gestion active de la diversité en garantissant l'égalité des chances, de traitement et d’accès aux sélections pour tous ses candidats.
Nos responsables de sélection sont formés à la diversité et à l’égalité des chances. Ils veillent à une procédure de sélection objective au cours de laquelle seules vos compétences sont mesurées sur base d’outils et de tests neutres. Votre couleur de peau, sexe, âge ou handicap,… ne jouent aucun rôle dans l’évaluation de vos compétences. Nos descriptions de fonction sont rédigées au masculin uniquement pour des raisons de lisibilité. Toutes les fonctions s’adressent de manière égale aux femmes et aux hommes. Vous souffrez d’un handicap, d’un trouble ou d’une maladie ?
Consultez la rubrique ‘procédure de sélection’ de cette description de fonction pour en savoir plus sur les mesures proposées (aménagements raisonnables, adaptation de poste,…). Plus d’information sur notre gestion de la diversité ?
Vous trouverez davantage d’informations à propos de notre politique d’égalité des chances sur www.selor.be -> Egalité des chances. Vous pouvez également contacter diversity@bosa.fgov.be.
Adresse et données de contact générales
Selor
WTC III - Bld. Simon Bolivar, 30
1000 Bruxelles.
Plus d’informations peuvent être obtenues auprès de Topteam@bosa.fgov.be Comment se rendre chez Selor ?
Itinéraire

Maak kennis met je toekomstige collega's

Werken voor .be?

Zoek de job die bij je past en kom erbij!

Ontdek alle openstaande vacatures